• Bleu glacier...le Perito Moreno

    Le Périto Moreno doit son nom à l’explorateur Francisco Moreno et non, comme on pourrait le penser, à la moraine des glaciers. Sa particularité: il avance de deux mètres par jour au contraire de ses cousins du Parc des Glaciers.

    Bleu glacier...le Perito Moreno

    Ainsi il crisse, craque, casse, sous nos yeux, et projette des blocs de glace de plusieurs tonnes en direction des visiteurs qu’il voit défiler depuis seulement 200 ans, lui qui en compte à peu près 11800 de plus d’après la dernière glaciation du coin.

    Bleu glacier...le Perito Moreno

     

    Ses dimensions saisissent, à tous points de vue: un front de 5km de large, et jusqu’à 700 mètres d’épaisseur soient non pas une mais deux tours Eiffel. L’animal force le respect et livre ses reflets bleus, gris et blancs aux contemplatifs que nous sommes.

    Bleu glacier...le Perito Moreno

    Bleu glacier...le Perito Moreno

     

    On y rencontre Cristiano, Laura et leurs enfants de l’âge des nôtres, chaleureuse famille italienne habitant Paris avec laquelle nous partageons le diner et nous découvrons des amis communs pourtant un peu loin de nos bases respectives!

    Bleu glacier...le Perito Moreno

    Sur la route retour du Parc des Glaciers vers El Calafate, le soleil nous interprète un coucher de soleil pour grands canyons et flamants roses, sur une bande son et des lumières dignes d’Out-of-Africa.

    Bleu glacier...le Perito Moreno

    24 heures plus tard, après un passage mémorable ( et bien arrosé !)  à l’ice bar du Glaciarium,

    Bleu glacier...le Perito Moreno

    nous remettons le cap au sud vers Puerto Natales au Chili après une route aussi ventée que sublime. Notre séjour en Patagonie prend fin avec une visite du cimetière de Punta Arenas connu pour ses couleurs et ses arbres taillés à la perfection.

     Bleu glacier...le Perito MorenoBleu glacier...le Perito Moreno

     

    Vous avez trouvé peu de références culturelles dans nos posts de Patagonie, sinon une invitation plus spirituelle peut-être à être en plus grande harmonie avec la nature, son rythme et son énergie. Les tribus indiennes Selknam et Tehualche ont été décimées jusqu’au dernier, et n’ont pu porter leur héritage et leurs traditions à la connaissance du monde contemporain. Ils étaient nomades, pacifiques et dépourvus du sens même de la propriété, ce qui les exposait à l’appétit de territoire des nouveaux « propriétaires » européens du début du siècle dernier. Les Mapuche, guerriers respectés, ont pu a contrario au nord et au centre du Chili conserver et transmettre davantage de leur culture, dont nous avons beaucoup à apprendre aujourd’hui encore et que vous pouvez explorer dans les liens qui suivent.

     

     

     

    The Perito Moreno glacier: 3 miles wide over two Eiffel Towers’ worth of ice. It’s one of the very few glaciers that continue to grow. It cracks, screams, throws or swallows massive blocks of blue shaded ice. We met an Italo-French family with whom we improvised diner and realized we had friends in common, despite the insane distance, promising to meet them in Paris in a year. We then headed back to the Chilean part of Patagonia after a quick stop at the ice bar of El Calafate’s Glaciarium museum, for a well named “limoncello on ice”. We ended our Patagonian journey with a visit of Punta Arenas’ cemetery, famous for its manicured trees and bright colors.

    In this closing post on Patagonia, you found less on culture than you hopefully found an invitation for harmonious connection to pure, grandiose nature, although nurturing in its own way. Native Selknam and Tehuelche tribes of the South have been hunted down to nearly no remaining soul and so little remains to be shared. Southern tribes were nomadic, peaceful and had no sense of property as they thought they belonged to Patagonia and vice versa, which led to devastating man-hunts orchestrated by the new land “owners” from Europe. Native Indian tribes of the North and Center part of Chile (Mapuche for the most part), in sharp contrast, were strong fighters who enabled themselves to preserve culture and wisdom we can learn from still today (links follow for more).

     

     

    Glaciers National Park, Argentina

    http://www.losglaciares.com/en/parque/index.html

    Indian tribes in Patagonia

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Selknam

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mapuches

    Hotels in El Calafate and Puerto Natales

    http://www.losponchosapart.com.ar/en/ubicacion.php

    http://www.altiplanico.cl/altiplanico-puerto-natales/

    http://kaulodge.com/fotos.html

    http://www.thesingular.com/patagonia/puertonatales/default-en.html


  • Commentaires

    1
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 10:10

    MAGNIFIQUE ! un de mes rêves 

    la couleur est incroyable 

    Mille baisers les amis

    Marion T

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    jo
    Mercredi 5 Novembre 2014 à 10:45
    Magique et magnifique . Quels fabuleux moments gravés dans vos mémoires ! Sans parler de vos photos toujours sublimes .
    Pleins de baisers ,
    Mütti
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :