•  

    Ces moments là, on en a rêvé des mois durant. Jacques Brel le dit si joliment :

    Maupiti: La vie est dure...

    Nous sommes à Maupiti, l’île la plus à l’ouest de l’archipel des Iles sous le vent.

    Maupiti: La vie est dure... Maupiti: La vie est dure...

     

     

     

       Un mini Bora-Bora, sans les touristes,

     

    Maupiti: La vie est dure...Maupiti: La vie est dure...avec son mini aéroport , et une navette-bateau qui nous amène jusqu’à notre pension : Kuriri Village. Sur un motu, où Camille et Anne-Marie se sont installés il y a dix ans. Ca semble leur réussir plutôt bien.

    Maupiti: La vie est dure...

    A gauche la barrière de corail, à droite, le lagon.

    Maupiti: La vie est dure...

    Maupiti: La vie est dure...Maupiti: La vie est dure...

     

     

     

     

     

     

    Je sais , vous adorez mon T-shirt vanille fraise, c'est mon côté girly!

    Maupiti: La vie est dure...

    Une raie Manta, 3 kayacs, une citronnade…On n’a plus envie de bouger. On est bien.

    Maupiti: La vie est dure...

    Maupiti: La vie est dure...Maupiti: La vie est dure...

    Même l’école est un bonheur

    Maupiti: La vie est dure...Maupiti: La vie est dure...

     

      

     

                  Il y a bien quelques moustiques, mais les plus gros sont Adé et Gab !

    Maupiti: La vie est dure...

    Maupiti: La vie est dure...

     

     

     

     

     

     

     

     

    On se dit que dans quelques années, on reviendrait bien passer nos hivers ici. Avec ceux qui veulent !!

     

    Fab

     

    We've been dreaming of these moments for months...
    We are in Maupiti, the most western island of the archipelago of the Leeward Islands. A mini Bora-Bora, without tourists, with a mini airport, and a shuttle boat that takes us to our guesthouse: Kuriri Village. On a motu, where Camille and Anne-Marie moved ten years ago.
    On our left: the coral reef,on our right, the lagoon.
    A manta ray, 3 kayaks, lemonade ... We no longer want to move.Even school is enjoyable !
    There are quite a few mosquitoes, but the biggests ones are Ade and Gab!
    We may come back here in a few years and spend our winters here. With those who want to join us !!


    12 commentaires
  • Sur un classique brésilien (Aguas de Marco) à écouter sur Youtube:  http://www.youtube.com/watch?v=Qle1OrunKnE  puis suivre avec ces paroles revisitées, deux photos plus bas.

     

     

    Une palme, une plage, 

    Une trace dans le sable, 

             Un lagon qui t’appelle,         

    Un dauphin qui te charme.

     

    Un poisson lune ou flute,

    Une raie pastenague,

    Un requin qui te nargue,

    Une verte montagne.

     

    Des amis inconnus avant-hier qui t’invitent

    A partager leur ile et t’ouvrir leur famille

    C’est ainsi, c’est ici, l’adresse du paradis

    Au tempo des rouleaux, les enfants « au boulot ».

     

    Uku-lélé, une flute de nez!

    Un chœur des iles, un rythme qui vibre.

    Ne pas cacher sa joie, au contraire la vivre,

    Afficher comme ici … son plus beau sourire.

    Danser, chanter, remercier cette terre,

    Et partir enchanté… vers d’autres contrées.

     

    Une palme, une plage.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    De gauche a droite: Fiona, Hinatea, Vahitea, Ade et Gab aux anges dans la montagne

    Olivier et Marie-Claude, parents d'Hinatea et Vahitea. Merci pour votre générosité, votre temps et votre accueil si chaleureux, toutes générations confondues

     

    Tahiti et Moorea en musique

     

     


     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     


     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    We are leaving for Maupiti after a splendid week between Tahiti and Moorea. We fell for the islands’ unique kindness, the generosity of Olivier, Marie-Claude, Inatea and Vahitea who welcomed us in their home and took us to their preferred view points in the mountain and the lagoon, as if we knew each other for years. There is something uniquely pure and addictive here besides the obvious beauty that shines through every beach, valley or garden. We also were lucky enough to come across rays, sharks (the small and playful type), and dolphins who grew up with humans around. 

    Homework over turquoise waters suddenly helps improving anyone’s maths as countless numbers of colorful species swim by. Next postings will likely be in the same vein if it helps bring a little more sunshine over cables and wires.

    The French lyrics above are to be sung over a popular Brazilian song even Coca-Cola used in its “Coke is it” campaigns in the mid-80s (http://www.youtube.com/watch?v=Qle1OrunKnE). Enjoy.

    Francois 


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique