• Un sourire qui fait du bien...

    Nous quittons la Polynésie avec tristesse. Tout nous donne envie de rester: la douceur des soirées, la nature préservée, les fleurs au coin de l'oreille, le gout des fruits, la gaité des couleurs, le parfum du tiaré à la nuit tombante, les robes fleuries, la chaleur des rencontres que nous y avons faites , et surtout....l'immense gentillesse des polynésiens.

    François a eu envie de vous raconter ce vrai sourire qui réchauffe: 

    Un sourire qui fait du bien...

     Sourires polynésiens.

                                                                            

    C’est un large sourire comme on en voit trop peu,

    Juste retour de l’isolement qui donnerait aux plus sages

    Une forte propension à rendre l’autre heureux:

    Les Polynésiens, jeunes ou moins, hommes et femmes

    Nous offrent cette autre perle, pure

    Et apaisant reflet de leur âme.

     

    Derrière les cartes postales et les belles images,

    On réapprend le temps d’un regard appuyé:

    Ils disent que « la bouche ment »,

    Que « seul le regard nous dit la vérité »

    Comme si une ile perdue apprenait à mieux lire

    Dans l’horizon comme un nouveau visage.

     

    Leur sourire illumine toutes les occasions.

    Peut-être porte-t-il sa propre invitation:

    Le matin, esquisser dès la première pensée

    Un sourire aux heures qui nous seront données;

    Le jour, ne pas manquer d’en offrir à son tour 

    Aux siens, aux inconnus, aux faibles comme aux forts,

    A la nature aussi, pourquoi pas aux nuages ;

    Le soir pour remercier du miracle renouvelé

    De la vie et des chances qui nous furent présentées.

     

    Le sourire, tellement simple, et si peu célébré.

    Comme s’il fallait lui préférer une feinte dureté.

    Pour quel protocole, quelle inutile distance?

    Quel asservissement, à quelle obscure mouvance,

    Quand tant autour de nous devrait nous amener

    Au sourire intérieur ou, mieux, partagé?

    Le propos apparaît a priori désuet,

    A moins qu’il n’esquisse l’un des nouveaux contours

    D’une modernité qui saurait mieux faire place

    Dans notre quotidien à un peu plus d’amour.  

     

                                                                 François

     

     Un sourire qui fait du bien...Un sourire qui fait du bien...

     

     

     

     

     

    We close this chapter on Polynesia on a simple observation, valid across Easter Island, and the islands we visited across French Polynesia. It is not just about the sublime shades of blue and green, or fauna and flora you come across. It is simply about the smiles that illuminate each day, from people who literally soothe you. It reminds us of how powerful a smile can be if we just remember to invite it in our own soul and others’, never missing an occasion to do so. That Polynesian smile is peculiar: it lasts, it looks within you, it gives without expecting anything in return, contrary to smiles that are timed or there to seduce.

    Talking with Polynesians about it, some claim there is in fact a social rationale or wisdom to it: everyone knows everyone else; even the largest islands have few inhabitants, so there is an inherent quest to resolve issues, simplify and forgive, celebrate every instant. The net result is that generosity prevails and shines through, in the simplest of ways, including among people who lived here long enough to smile just as elegantly as their Polynesian hosts: Olivier, Marie-Claude and their children we met in Moorea, Camille and Anne-Marie in Maupiti, Elie and Monique in Bora, Hani, Veihani, Yahnick and Obelix in Rangiroa to just name a few and… smile back at an exceptional month we will never forget and hopefully conveyed a bit of the magic of through this blog.

     

    François


  • Commentaires

    1
    gwen
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 05:22

    Bravo!! je partage tous tes mots Francois! Sourions!

    2
    gwen
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 05:24

    Que d'aventures devant vous: NZ, AUS, Bali...

    3
    carotony
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 06:19

    Magnifique, quoi dire d autre? Polynésie, il y a 22 ans pour moi, woww. Mais que c est beau, ce blanc, ce turquoise, ces sourires, cette nature encore préservée. Ca donne envie d y retourner la tout de suite. Bonne continuation, j attends avec impatience la suite. Bit

    4
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 09:49

    Merci Gwen, Merci Caro,

    Vos sourires à vous nous manquent aussi ! 

    Bon ski à Crystal ! ( C'était bien Whistler Caro ?)

    Bises,                                                                             Fab

    5
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 10:14

    Magnifique ! je t envoie tous nos sourires François Tous ceux que nous avons, en vous regardant depuis des mois enjoy ! happy

    Des gros baisers

    Marion T

     

    6
    Juliette92
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 10:51

    Merci François, c était une matinée un peu down pour moi, j ai du mal à me trouver, et ton poeme, tes influx me font du bien. C est la Vérité et l Harmonie : l occident et l Orient à la fois...le bout du monde ... 

    Je vais passer du temps avec mon Hadrien, lui qui est tout sourire, toujours.

    Vivement vos news de NZ ...

    j

    7
    jo
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 15:51
    Yes you did convey all this magic !
    C'est tellement vrai et important tout çà . Merci d'aussi bien traduire ce que vous avez vécu dans ce cadre idyllique .
    Plein de baisers ,
    mütti
    8
    Corinne Salvan
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 23:14

    Merci François .... vos sourires de l'autre bout du monde nous font du bien...

    Nous recevons vos messages comme des parenthèses enchantées, des bulles de bien-être, des balles de jongleur ....

    On attend les balles de Nouvelle Zélande

    portez vous bien, portez nous loin

    bises des Salvan

    9
    Corinne
    Jeudi 4 Décembre 2014 à 18:40

    Quoi de plus simple qu'un sourire ? Il ne coute rien et enrichit autant celui qui le reçoit que celui qui le donne. Merci pour ces poèmes François et pour ces superbes images Fabienne. Suivre vos aventures nous permet de nous évader nous aussi de notre quotidien. Que le monde est beau et que de choses encore à découvrir pour vous ! On vous embrasse tous les 4. Ici les enfants se préparent pour le concert de Noël au Nectar et le Ukulélé de Denis résonne de quelques tonalités exotiques . A très bientôt pour vos aventures néozélandaises !

     

     

    10
    Carole
    Lundi 15 Décembre 2014 à 18:58

    J'adore! Surtout ce passage:

    Leur sourire illumine toutes les occasions.

    Peut-être porte-t-il sa propre invitation:

    Le matin, esquisser dès la première pensée

    Un sourire aux heures qui nous seront données;

    Le jour, ne pas manquer d’en offrir à son tour 

    Aux siens, aux inconnus, aux faibles comme aux forts,

    A la nature aussi, pourquoi pas aux nuages ;

    Le soir pour remercier du miracle renouvelé

    De la vie et des chances qui nous furent présentées....

     

    Je vais l'apprendre par coeur et jamais oublier que d'être en vie est la plus grande chance qui nous est donné! Merci de nous rappeler François de sourire à la vie à tous moments! C'est gratuit et je vais me reservir...

    Vous embrasse très fort les "4 on the road" 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :